Présentation > Parcours provisoire de visite >
2- Zone Orange : L’acier et l’obus (1866-1880)
 

Avertissement pour revenir en arrière :
Si la commande "Retour" ci-dessous est sans effet, alors fermer l’onglet afférent à cet article.

Retour

Zone Orange : L’acier et l’obus (1866 - 1880)

  • 1- Système de Reffye
  • 2- Les systèmes de Bange et Lahitolle
  • 3- Le canon de 75mm

1- Système de Reffye

Les dernières nouveautés sont d’abord appliquées à la défense des places-fortes (culasse, rayure fine du tube, l’obus à chemise de plomb.)

Le canon de place de 24 livres est modifié en 16 livres - 138mm du système Reffye « La Bellone » modèle 1873 et son affut de siège métallique « à soulèvement » avec un système de pointage à vis..

Reffye est à l’origine du premier canon en acier et de l’adoption de la culasse Treuille de Beaulieu qui facilite le chargement du tir et augmente la cadence de tir (3cps/mn).

L’âme rayée offre la précision du tir.

L’emploi de l’obus est généralisé. Sa forme et son volume intérieur permettent d’augmenter son chargement en poudre. La portée du tir est de plus de 2000 m.

L’adoption de la fusée qui fait exploser l’obus à l’impact, ou sur la trajectoire, renforce le pouvoir destructeur des munitions.

Produits en pleine guerre et validés à partir de 1873, les canons Reffye à culasse Treuille de Beaulieu montrent la voie de l’avenir à l’artillerie française.

Matériels majeurs présentés :

  • Canon de place de 16 livres, modifié en 138mm du système Reffye « La Bellone » modèle 1873 et son affut de siège métallique « à soulèvement ».

Petits modèles d’artillerie  :

  • Pièce de côte de 27mm modèle 1864-1866 échelle 1/5e.

2-Les systèmes de Bange et Lahitolle

Après 1871, de Bange et Lahitolle réalisent des prototypes destinés à moderniser l’artillerie française et à remplacer tant les canons en bronze de 1858 que ceux du système Reffye.

Emploi de l’acier dans toutes les constructions, et la généralisation de la culasse à vis.

Les deux systèmes sont assez proches, c’est donc lors d’un concours que le système de Bange l’emporte sur celui de Lahitolle grâce à sa meilleure précision.

Cette nouvelle artillerie est caractérisée par un système de culasse fortement simplifié, permettant une ouverture en quelques secondes. Le tube est rayé sur toute la longueur et utilise le même type d’obus que le canon du système Reffye.

La portée du tir est de 5.000 mètres et la cadence avoisine un coup par minute.

Mais le recul est important (poids du canon, poudres et obus) en dépit de nouveaux apports (plateforme de tir inclinée, sabot de freinage et frein à corde).

Les matériels du système de Bange resteront en service jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale (voire aux colonies).

Matériels majeurs présentés :

Les conquêtes coloniales ont lieu à cette époque. Une vitrine et un diorama sont consacrés à l’artillerie de marine.

La Bataille de Tuyên Quang illustre cette période. Elle est devenue célèbre dans la légende de la Légion étrangère,

x

Pour aller à la Zone suivante, Zone Bleu Horizon cliquez-ici


Pour revenir au Menu principal cliquer ici






____________

Amis du Musée de l'Artillerie à Draguignan