Décès du LCL Daniel DUBROCA

Retour

(JPG)

Décès du lieutenant-colonel Daniel DUBROCA, membre du conseil d’administration de l’association des amis du musée de l’artillerie (AMAD). Il avait à peine 67 ans.

Un soldat, un homme, un citoyen,

Ce sont les thèmes révélateurs de sa personnalité qui ont été évoqués, lors des obsèques de Daniel DUBROCA, le 24 juillet 2015 en l’église Saint-Michel de FIGANIERES (Var).

Le soldat est le premier thème développé, car très jeune, à l’âge de 10 ans, Daniel entre sur concours à l’Ecole Militaire Préparatoire de BILLOM, où il acquiert les qualités qui font la renommée de ceux que l’on appelle les enfants de troupe : esprit de camaraderie, sens de l’intérêt collectif, éducation complète où ni la tête ni les jambes ne sont négligées... Il poursuit son éducation à l’Ecole Militaire Préparatoire d’AIX-EN-PROVENCE jusqu’à son intégration à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1971 (promotion Capitaine DANJOU).

Il entre alors dans la carrière puis choisit de servir dans l’artillerie antiaérienne. Ses qualités militaires, son sens de l’humain sont partout remarqués. Ce qui va guider son parcours au sein des trois voies habituelles de la carrière militaire : les régiments, les écoles, les états-majors IIl va commander et instruire les soldats et les jeunes officiers de son arme, il va restituer son expérience, au niveau de l’instruction, dans les états-majors territoriaux. Il va donner le plein sens de ses qualités humaines, en s’investissant dans les services de l’Action Sociale des armées.

Appelé à la retraite à 56 ans, il décide de poursuivre dans la réserve et contribue à la demande à la formation des cadres de l’artillerie. Mais son investissement personnel ne s’arrête pas là.

L’homme va aussi consacrer son temps à la vie associative. Il propose ses services à l’AMAD et fait profiter de son expérience dans l’artillerie sol-air, la formation et s’intéresse à l’histoire de son arme et à son musée. Fidèle à son esprit enfant de troupe, il accepte la présidence de la section AET de la grande garnison de Draguignan-Canjuers. Son engagement y est total et désintéressé. Il y associe sa famille et ses amis et ne compte pas son temps. Les liens, qu’il a tissés avec le monde civil rejaillissent sur cette association et cette amicale, sont à l’image de son implication dans la vie citoyenne.

Le citoyen hors pair est le troisième thème développé lors de ses obsèques. C’est le maire de FIGANIERES qui fait l’éloge de Daniel en tant que conseiller municipal, spécialement chargé de l’aide sociale, en présence du député de la conscription et du sénateur.

Le prêtre résume tous ces propos en constatant toute cette énergie développée par Daniel DUBROCA sur une trop courte vie.

Le lieutenant-colonel DUBROCA est chevalier de la Légion d’Honneur et chevalier de l’Ordre National du Mérite.


Forum